Paradoxe : comment faire mieux avec moins bien ?
Découvrez l'innovation Jugaad

Vous avez sûrement vu ces vélos ?

Sans dérailleurs, sans vitesses, sans garde-bout, sans porte-bagages et même sans freins.

Qui voudrait d'un vélo qui n'a presque rien ? Paradoxe, ces vélos - les fixies - cartonnent et se vendent cher en plus.

Mais comment expliquer ce succès ? Avant de vous expliquer, un autre exemple.

En Europe, une prothèse de jambe coûte une fortune. En Inde, ils ont réussi à créer des prothèses pour presque rien et qui permettent de marcher sur terrain accidenté.

Ça c'est l'innovation Jugaad : l'art de faire plus avec moins.

Ils ont fait pareil avec les voitures et cela a changé la vie de nombreux indiens.

Mais pourquoi moins peut faire plus ? Revenons sur nos fixies.

L'avantage d'un fixie c'est justement sa simplicité. Un vélo normal, c'est plein de petites pièces qu'il faut changer ou entretenir souvent. Sur un fixie, pas besoin.

Pas besoin de freins, car lorsqu'on bloque les pédales, ça freine.

Sa simplicité facilite l'interchangeabilité et donc sa personnalisation. On peut choisir son cadre, sa selle, ses roues et avoir un vélo unique.

Les inconvénients peuvent devenir des avantages. Vos faiblesses peuvent devenir vos forces. Moins peut devenir plus, si on réfléchit un peu.

Prenez les consoles Wii. Quand elles sont sorties, Nintendo était au bord de la faillite. Ils n'avaient pour seul choix que d'innover.

Jusque là, les créateurs de consoles se battaient sur la puissance et la qualité de l'image. Qu'a fait Nintendo ? Ils ont diminué la puissance et cherché le plaisir du jeu ailleurs.

Ainsi, ils ont non seulement relevé la barre, mais sont devenus leader du marché.

Une autre manière d'innover et d'avoir des idées neuves

Innover, c'est parfois regarder où personne ne veut regarder. L'innovation Jugaad, c'est regarder vers ce qui semble négatif à tous : le moins bien, le moins beau, le moins costaud, voire le moins tout court.

Mais il existe une autre technique pour innover. Il s'agit de déjouer un autre piège : le piège de croire qu'on est au sommet. Avec une image simple, je vous fais comprendre ici pourquoi on croit être au sommet et pourquoi on ne l'est pas forcément.

Un site dédié à la créativité

Je m'appelle Nicolas Brun et je suis passionné par la créativité.

Sur Holographik, je propose régulièrement des articles sur le sujet. Les articles s'appuient sur des bases solides, tout en étant simple sur la forme.

Mon but est de vous aider à répondre à ces questions :

  • Comment être plus créatif ?
  • Comment mettre en application les conseils ?
  • Quels sont les pièges auquel échapper ?
  • Comment ça marche et pour quels résultats ?

Pour aller plus loin : découvrez d'autres conseils en créativité